Règlement technique courses tracteurs tondeuses

1 / PRÉSENTATION DES COMPÉTITIONS VITESSE

1.1  CATÉGORIES :

Les tracteurs tondeuses de course vitesse sont répartis en 3 catégories distinctes, suivant leur niveau d’équipement et degré de préparation :

– GP 1 : Origine préparé – Ouverte à tous et accessible dès 16 ans.

– GP 2 : Origine modifié – Pour les passionnés et amateurs confirmés.

– GP 3 : Prototype – Dédiée aux professionnels, libre sur le plan technique.

L’attribution aux différentes catégories GP 1 – GP 2 – GP 3 est validée lors du contrôle technique.

Toutes les catégories sont engagées et concourent dans la même épreuve.

Le classement des 3 catégories distinctes GP 1 – GP 2 – GP 3 est établit lors de chaque épreuve.

1.2  PLAQUE À NUMÉRO :

– Deux plaques à numéro sont fournies à chaque équipage après validation des contrôles administratif et technique. GP 1 (bleu) – GP 2 (vert) – GP 3 (rouge)

– Numérotation : l’attribution des numéros dans l’ordre croissant est établit en fonction de l’ordre d’arrivée des inscriptions.

– Prévoir 2 emplacements : une plaque à l’avant placée au centre de la calandre ou du capot et une plaque à l’arrière fixée à l’arrière du siège ou carrosserie.

– Caractéristiques : PVC blanc 3 mm, Largeur : 220 mm x Hauteur : 250 mm.

2 / OBLIGATIONS & SÉCURITÉ

2.1   CONTROLE TECHNIQUE :

Le contrôle technique est obligatoire et effectué après validation du contrôle administratif.

Les pilotes se présentent avec leur équipement complet et machine propre, en état de fonctionnement configuration course.

Tous les concurrents ont obligation d’être en conformité avec le règlement en vigueur.

Tout ce qui n’est pas mentionné ou autorisé dans le présent règlement est interdit.

 

2.2   ÉLÉMENTS DE SÉCURITÉ :

Pour toutes les catégories GP 1 – GP 2 – GP 3, les tracteurs tondeuses de course doivent être équipés des éléments suivants :

– Coupe circuit rattaché au poignet du pilote.

– Batterie Gel 100% étanche. Les batteries au plomb avec acide sont interdites.

– 2 Anneaux de remorquage soudés sur le châssis : 1 AV et 1 AR (Ø 50 mini)

2.3   RETRAIT ÉLÉMENTS DANGEREUX ET OBSOLÈTES :

– Retrait de tous les éléments dangereux et obsolètes : boule et système d’attelage, bac de ramassage, embrayage de lame, bras et levier de coupe …

– Retrait coupe : tous les éléments d’origine liés à la tonte et pièces dédiées à la coupe doivent être retirés : lames, carter, paliers, poulies, courroies, tringlerie, câblerie, double poulie.

– Retrait système d’éclairage et faisceau électrique : les phares en verre, plastique ainsi que les ampoules doivent être retirés. Le faisceau électrique d’origine peut être retiré, remplacé ou modifié pour toutes les catégories.

 

2.4  PROTECTION :

Tous les tracteurs tondeuses doivent être équipés de 4 protections châssis : pare-chocs avant, pare-chocs arrière, protection latérale droite, protection latérale gauche.

Toutes les pièces en rotation et angles saillants doivent être protégés par des carters de protection. Les éléments de carrosserie et de sécurité doivent être correctement et solidement fixés : capôt, calandre, ailes, marche-pied, pare-chocs …

2.5  ÉQUIPEMENT PILOTES :

Tous les membres du corps doivent être protégés :

– Combinaison en cuir ou tissu avec genouillères et coudières conseillées.

– Casque intégral homologué avec visière ou lunettes.

– Gants.

– Bottes ou chaussures montantes.

 

3 / MACHINE : TRACTEUR TONDEUSE

 3.1   CHASSIS :

En GP 1, GP 2 et GP 3, tous les types de tracteurs tondeuses de série sont autorisés : autoporté ventral – autoporté frontal – éjection latérale ou arrière – moteur placé devant ou derrière, type Rider.

Une pédale accélérateur à rappel automatique est obligatoire, à l’exception des tracteurs tondeuses équipés de série d’une boite de vitesses hydrostatique.

Les micro-tracteurs et les directions avec un guidon sont interdit.

En GP 3, les châssis de débroussailleuses autoportées sont autorisés.

3.2   MOTEUR :

Dans toutes les catégories, le moteur doit être à essence, refroidi par air et monté de série sur un tracteur tondeuse autoportée. Les moteurs diesels, à refroidissement liquide et les moteurs équipant d’autres motorisés sont interdits.

Le régime moteur doit fonctionner au ralenti sans aucune action humaine.

En GP 1, la puissance des moteurs est limitée à 400 cc / 13,5 cv monocylindre. La lubrification par barbotage ou avec pompe à huile doivent être d’origine. Aucune préparation n’est autorisée. Apport, retrait de matière et soudures interdits. Le moteur et ses composants, carburateur, allumage, piston, vilebrequin, doivent rester d’origine.

En GP 2, la puissance des moteurs est limitée à 540 cc / 21 cv monocylindre. Le bloc moteur : carter, cylindre et culasse, doivent être d’origine. La préparation du moteur, le retrait et apport de matière sont autorisés. Les composants moteur : carburateur, allumage, piston, vilebrequin : peuvent être remplacés.

En GP 3, les moteurs bicylindres équipés de série tracteur tondeuse sont autorisés. La puissance est limitée à 810 cc /28 cv. La préparation des moteurs et le remplacement des composants sont libre.

3.3   BOITE DE VITESSES :

La boîte de vitesse doit être issue d’un tracteur tondeuse de série.

Elle peut être mécanique à vitesse, pont inverseur avec variateur ou hydrostatique.

La contenance et l’indice d’huile et graisse sont libre.

En GP 1, elle doit être d’origine sans aucune modification, avec fonctionnement du différentiel d’origine.

En GP 2 et GP 3, la boite de vitesses peut être modifiée, la suppression ou le blocage du différentiel est autorisée.

3.4   TRANSMISSION :

Dans toutes les catégories, la transmission primaire (moteur / boîte pont arrière) doit être par courroie, avec ou sans variateur de série.

La transmission secondaire (boîte pont / roues arrières) par chaîne de série est autorisée.

En GP 1, l’ensemble des éléments de transmission doit être à son emplacement d’origine. Les courroies et les poulies peuvent être remplacées ou modifiées et leurs dimensions sont libre.

En GP 2 et GP 3, les éléments de transmission, courroies, poulies, variateur, peuvent être modifiés ou remplacés.

 3.5   DIRECTION :

Toutes les directions doivent être équipées d’un volant.

En GP 1, l’ensemble de la direction : volant, colonne, crémaillère, doit être d’origine de série. Le bras de direction d’origine peut être renforcé.

En GP 2 et GP 3, l’ensemble de la direction peut être modifiée : remplacement du volant, modification ou renfort de la colonne.

 

 3.6   TRAINS AVANT & ARRIÈRE :

En GP 1 , les trains avant et arrière doivent être d’origine. Des renforts sont autorisés à partir des éléments de série. L’empattement des deux roues avant et arrière doit resté d’origine. La largeur ne doit pas excéder 100 cm pour l’avant et 105 cm pour l’arrière.

En GP 2 et GP 3, les trains avant et arrière peuvent être modifiés. L’empattement des deux roues avant ne doit pas excéder 105 cm et 110 cm pour l’arrière.

3.7   ROUES AVANT ET ARRIÈRE :

En GP 1 et GP 2, les roues, jantes et pneumatiques doivent être d’origine. Le profil des pneumatiques doit être issu d’un tracteur tondeuse de série : pneus gazon ou pneus crampons. Les pneus agraires ou à chevrons ainsi que les pneumatiques de quad sont interdits.

En GP 3, les roues sont libre : dimensions, jantes et pneumatiques.

 

3.8   FREINS :

Le système de freinage à pédale est obligatoire pour tous les tracteurs tondeuses à l’exception des boites hydrostatiques.

En GP 1, le système de freinage doit être d’origine monté de série. Freins à disque interdit.

En GP 2, le système de freinage doit être d’origine monté de série. Les modifications sont autorisées. Freins à disque interdit.

En GP 3, le système de freinage est libre. Les disques avant et arrière sont autorisés.

3.9   ÉCHAPPEMENT :

Pour toutes les catégories GP 1, GP 2 et GP 3, les échappements doivent être d’origine ou équipés d’une tubulure et d’un silencieux.

Le bruit du moteur à la sortie de l’échappement ne doit pas excéder 105 décibels.

Un contrôle sonore pourra être effectué avant et pendant la course.

L’échappement devra être protégé par une tôle pleine ajourée ou grillagée pour éviter les brûlures.

L’emplacement de l’échappement complet ne devra pas dépasser l’empâtement des roues ni l’aplomb du châssis.

 3.10  CARBURANT :

En GP 1, l’essence doit être issu du commerce : super 95 ou 98. Les additifs sont autorisés. L’emplacement du réservoir d’essence doit être d’origine.

En GP 2, l’essence doit être issu du commerce : super 95 ou 98. Les additifs sont autorisés. Le réservoir d’essence peut être remplacé et son emplacement peut être modifié.

En GP 3, le type de carburant, additif et taux d’octane sont libre, l’essence d’aviation est autorisée. Le réservoir d’essence peut être remplacé et son emplacement peut être modifié.

 

↓
error: Content is protected !!